Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Quand Madelon

Louis Bousquet-Camille Robert

1913

Cette chanson n'eut aucun succès à ses débuts en 1913, lorsqu'elle fut interprétée par le chanteur Bach devant une assistance civile. Mais c'est au théâtre aux armées que cette chanson doit son immense popularité. Chantée par ce même Bach en fin de récital, un soir où il avait épuisé tout son répertoire, devant une parterre de poilus en permission, ce fut tout à coup un véritable triomphe qui ne s'est pas démenti depuis. La Madelon passe depuis pour avoir gagné la guerre, et d'autres chansons ont repris avec plus ou moins de succès ce prénom symbolique: "La Madelon de la Victoire"(1919), "La victoire de la Madelon" (1921), "Victoire, la fille de Madelon" (1939), et sa lointaine descendante "La Madelon de la délivrance" de 1945. Il y eut même un film de Georges Pallu en 1938 "La fille de la Madelon", fait pour redonner un peu d'ardeur patriotique aux spectateurs, mais qui n'a pas laissé un grand souvenir...

Le" Toulourou" est un soldat. C'est un expression d'origine antillaise.

Ecoutez la musique :

Extraits mp3 :



Bach


André Baugé

Pour le repos, le plaisir du militaire
 Il est là-bas à deux pas de la forêt
 Une maison aux murs tout couverts de lierre
 "Aux tourlouroux", c'est le nom du cabaret
 La servante est jeune et gentille
 Légère comme un papillon
 Comme son vin, son oeil pétille
 Nous l'appelons la Madelon
 Nous en rêvons la nuit, nous y pensons le jour,
 Ce n'est que Madelon, mais pour nous c'est l'amour.

Refrain:
 Quand Madelon vient nous servir à boire
 Sous la tonnelle, on frôle son jupon
 Et chacun lui raconte une histoire
 Une histoire à sa façon
 La Madelon pour nous n'est pas sévère
 Quand on lui prend la taille ou le menton
 Elle rit, c'est tout le mal qu'elle sait faire
 Madelon, Madelon, Madelon !

 Nous avons tous au pays une payse
 Qui nous attend et que l'on épousera
 Mais elle est loin, bien trop loin pour qu'on lui dise
 Ce qu'on fera quand la classe rentrera.
 En comptant les jours, on soupire
 Et quand le temps nous semble long
 Tout ce qu'on ne peut pas lui dire
 On va le dire à Madelon.
 On l'embrass' dans les coins, elle dit : "Veux-tu finir ..."
 On s'figure que c'est l'autr', ça nous fait bien plaisir

Refrain

Un caporal, en képi de fantaisie
 S'en fut trouver Madelon un beau matin
 Et, fou d'amour, lui dit qu'elle était jolie
 Et qu'il venait pour lui demander sa main
 La Madelon, pas bête en somme
 Lui répondit en souriant :
 "Et pourquoi prendrais-je un seul homme
 Quand j'aime tout un régiment?
 Tes amis vont venir, tu n'auras pas ma main
 J'en ai bien trop besoin pour leur verser du vin !

 Refrain
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Ces années là 1914-1918


André Baugé l'inoubliable - vol 2


Les chansons patriotiques


Les mélodies éternelles


La grande guerre


Les chansons patriotiques 1900-1920


Soldats, conscrits et déserteurs


Les chansons patriotiques

..
.