Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le réveil du père Duchène

Hebert, dit "Le père Duchêne"

1793

A propos de la levée en masse contre l'envahisseur,
pour sauver la république naissante.

Air : Aussitôt que la lumière
ou "Est-il bien vrai que je veille ?

Ecoutez la musique :

Levons nous, non d'un tonnerre
Levons nous, braves guerriers
Patriotisons la terre
En mourant sous les lauriers
Foutre de l'ancien usage
Et de tous ces sacrés fous
Qui pour montrer leur courage
Allaient mourir pour cinq sous

Au noble, dans sa giberne
Présentons la liberté
Que le bougre se prosterne
Au non de l'égalité !
Sacré mill' dieux, tous ensemble
Tirons et brisons nos fers
Que dans le fracas tout tremble
Pour affranchir l'univers

Allons, avec la cocarde
Aux tyrans, foutre malheur
Puis allons à l'accolade
Foutons-nous là de bon coeur
Au diable toutes les frontières
Qui nous tenaient désunis
Foutre, il n'est point de barrière
Sur la terre, les amis

A nos fusils, à nos piques
Courons, français ! il est temps
Plantons les rameaux civiques
A la barbe des tyrans
Ne semons plus la mitraille
En signe d'hostilité
Faisons d'un champ de bataille
Un champ de fraternité

Allons poser sur les trônes
Les bonnets d'la liberté
Fondre, entasser les couronnes
Pour boire à notre santé
S'il faut que le canon gronde
Bourré de droits féodaux
C'est pour annoncer au monde
Que nous sommes égaux

Que les sceptres des despotes
Ne servent plus désormais
Que de lances patriotiques
Aux étendards de la paix
De la vapeur, du salpêtre
S'il faut encore nous noircir
C'est pour écraser les traîtres
Qui voudraient nous asservir.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.