Recherche dans un titre ou par mot-cle :

C'├ętait une danseuse rouge

Charlys et Gadot - Musique de E.Nebvernay

1918

Une chanson dramatique, qui évoque l'histoire de Mata-Hari



Autrefois le Paris joyeux
Nous offrait des soirées charmantes
C'était le temps merveilleux
Qui n'avait pas vu la tourmente
Parmi tous les milieux dansants
La plus étrange ballerine
Dans un voile couleur de sang
Exhibait sa grâce divine
Combien de spectateurs
Venaient là pour fêter
Cette reine d'un soir au talent réputé

C'était une danseuse rouge
Qu'on admirait tout à la fois
Dans les salons et dans les bouges
Même jusqu'à la cour des rois
Comme une grande ensorceleuse
Dans un geste souple et vainqueur
Elle captivait tous les coeurs
La Danseuse !

Mais soudain, c'est le choc sanglant
Les hommes entre eux se déchirent
Pour la gloire des tout puissants
Maintenant, c'est " fini de rire "
Comme on parle de trahison
L'implacable conseil de guerre
Qu'elle ait tort ou qu'elle ait raison
Accuse la belle étrangère
C'est un destin mauvais qui semble s'acharner
Cette femme pourtant qu'on vient de condamner

C'était une danseuse rouge
Qu'on admirait tout à la fois
Dans les salons et dans les bouges
Même jusqu'à la cour des rois
Comme une grande ensorceleuse
Dans un geste souple et vainqueur
Elle captivait tous les coeurs
La Danseuse !

Le petit jour parait bientôt
Et dans les fossés de Vincennes
On voit le tragique poteau
Se dresser pour l'ultime scène
Elle s'approche sans émotion
Ne vient on pas de lui promettre
Qu'on simule une exécution
Mais qu'on la fera disparaître
C'est un mensonge honteux qui se fait charité
Ne croyant pas mourir, elle est morte en beauté

C'était une danseuse rouge
Qu'on admirait tout à la fois
Dans les salons et dans les bouges
Même jusqu'à la cour des rois
Et devant la grande faucheuse
Elle eut un sourire moqueur
En criant " Visez droit au coeur ! "
La danseuse !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.