Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La fille d'auberge

Villemer et Delormel - Ludivig Benza

Vers 1880



C'était auprès d'une auberge d'Alsace
Un régiment de soldats allemands
Vint à passer, ployant sous la besace
Soudain leur chef a dit : Rompez les rangs !
Frappant alors aux volets de l'auberge
Holà ! crient-ils, du vin, point de répit !
Quand sur le seuil, pâle, en jupe de serge
Une servante apparut et leur dit:

Refrain
Vous qui venez réveiller ma souffrance
Soldats du Nord, passez votre chemin
Dans cette auberge on ne verse du vin
Qu'aux enfants de la France

- Vois, nos gosiers sont remplis de poussière
Fille, sers nous du vin de ton pays
Nous retournons sous le ciel de la bière
Que de soleil nos bidons soient remplis
- Du vin, dit-elle, oui, ma cave en est pleine
Pas un de vous pourtant n'y touchera
Allez, là-bas le sang rougit la plaine
En se penchant, votre lèvre y boira !

Retournez vers votre sombre patrie
Et de houblons couronnez vos héros
Mais le raisin mûrit pour le génie
Il reste encore des ceps sur nos coteaux
Et la vendange, en remplissant nos caves
Comme un volcan sous vos pas grondera
Notre soleil n'éclaire pas d'esclaves
Et notre Alsace un jour vous chassera !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.