Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Les sapins

Vers 1880



Au bord des Vosges, près du Rhin
Formant la ligne des frontières
Se dressent vers le ciel serein
Des sapins d'allure fière
Je les ai vus le jour dans nos bois
Géants toujours fiers et superbes
Se dressant parmi les herbes
Voici ce que chantaient leur voix

Refrain
France, quand le vent nous incline
Sachez que malgré nos malheurs
Dans ce pays des trois couleurs
Nous prenons quand même racine

Une alsacienne de vingt ans
Dont le père est mort à la guerre
Venait sous ces sapins géants
Écouter leurs voix mâles et fières
En voyant leurs âmes frémir
Elle avait au coeur l'espérance
D'un retour vers sa belle France
Pour qui son père dut mourir

Refrain
La voix de la jeune orpheline
Répétait malgré nos malheurs
Dans le pays des trois couleurs
Vous prenez quand même racine

Elle poursuit tout doucement
Et fait un pas hors des frontières
Puis elle ramasse tendrement
Une petite branche verte
Et l'embrassant pieusement
Elle la mit à son corsage
En lui disant : pieux présage
Dors bien doucement sur mon coeur

Refrain
La voix de la jeune orpheline
Répétait malgré nos malheurs
Dans le pays des trois couleurs
Vous prenez quand même racine

Un soldat prussien l'aperçoit
Et fit à la belle rêveuse
Tu viens ramasser notre bois
Je t'arrête comme voleuse
Sous l'injure se redressant
Elle répondit à l'offense
Ces fiers sapins sont à la France
Vous les avez pris dans le sang.

Écoutez les voix mâles et fières
Protestant contre votre affront
Car Français il redeviendront,
Car Français il redeviendront !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.