Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La marseillaise de la libération des Alsaciens-Lorrains

1919



Nobles lorrains, preux fils d'Alsace
Séchons nos pleurs et soyons gais
De ses Huns, l'on nous débarrasse
Acclamons, fêtons nos français
Foch a brisé cette arrogance
Du traître et cupide germain
Saluons avec plein d'entrain
L'heureux jour de la délivrance

Exultons, chers lorrains, 
Chantons chers alsaciens
Chantons, chantons, vive la France
Arrière les prussiens !

On a repris notre Morhange
Château-Salins et Sarrebourg
Dieuze, Vic, Marsal, Fenetrange
Faulquemont, Lorquin, puis Phaslbourg
Nous possédons notre Lorraine
La Nied, La Sarre, Saint-Avold
Thionville, Ancy, Gorze et Vaux
Surtout Metz, ses forts, ses plaines

Oui, nos aïeux, fils de la France
Ont parcouru bien du pays
Mais ils ont prouvé leur vaillance
Faisant face à nos ennemis
Ils étaient gens d'humeur guerrière
Et s'ils furent braves soldats
Leurs fils n'ont pas craint les combats
Jamais ils n'allaient en arrière !

Le vil Teuton par trop rapace
N'a plus Colmar, n'a plus Strasbourg
A présent l'on a cette place
Hagueneau, Woerth et Wissembourg
L'Ill est à nous, elle en est fière
Outre Mulhouse et Neuf-Brisach
Nous tenons Saverne et Rouffach
Le Rhin nous servant de frontière

A nous chercher noise et querelle
Tous les prussiens dévastateurs
Ont du fuir de Sierc en Moselle
Pourchassés par top de vainqueurs
Voici le terme à la souffrance
De tant de pays exilés
A Landau, Perl, Sarrelouis
Flottent les couleurs de la France

Refrain
Le beau coq de Strasbourg
Chante : Je suis Gaulois !
Et dis, et dis le grand bonheur
Du coq thionvillois
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.