Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Les loups de Berlin

Villemer et Delormel - Abel Queille

Vers 1880



Sur les champs, voici que la neige
Tiens un linceul à nos sapins
L'hiver revient et son cortège
Blanchit la mousse des chemins
Au fond de la forêt profonde
Cheminent des bandes de loups
Leurs éclairs vont à la ronde
Pour leur préparer de bons coups

Refrain :
Voici les loups de l'Allemagne
Chassés de chez eux par la faim
Ils descendent dans la campagne
Aux armes ! Sonnons le tocsin
Voici les vieux loups de Berlin,
Voici les vieux loups de Berlin !

Afin de mieux guetter leur proie
Ils se cachent sous les sapins
Ces loups que le Rhin nous envoie
Regrettent les larges festins.
Lorsque sur la France affolée
Défendant sa chair en lambeaux
Ils s'élançaient à la curée
Disputant leur pat aux corbeaux

De nos moissons ils sont avides
Il est chez nous de beaux butins
Tandis que leurs greniers sont vides
Nous semons l'or à pleine mains
Par une sanglante ironie
Les milliards qu'ils ont emportés
Reviennent dans notre patrie
Enrichir encor nos cités.

Alerte ! et que le cri d'alarme
Éclate partout à la fois
Que chacun saisisse une arme
Fouille les routes et les bois
Que nul d'eux n'échappe à nos haines
Courons sus à leurs noirs troupeaux
Et que les sillons de nos plaines
Demain leur servent de tombeaux

Dernier  refrain :
Voici les loups de l'Allemagne
Chassés de chez eux par la faim
Qui descendent dans la campagne
Aux armes ! Sonnons le tocsin !
Voici les vieux loups de Berlin,
A mort les vieux loups de Berlin !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.