Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Jeanne la Fran├žaise

P.Chaffange et Vi.Daveluy - G.Goublier

Vers 1880

Dans la fièvre revancharde des années qui ont suivi la défaite de 1870, tous les acteurs passés de l'histoire de France furent mis à contribution, de Jeanne D'Arc à Napoléon Bonaparte en passant par les soldats de la République... Ici, c'est le parallèle entre l'envahisseur anglais de la guerre de 100 ans, et le prussien haï d'aujourd'hui.

Pierre Chaffange et Victoir Daveluy sont les fondateurs de la "Société Française des Amis de la Chanson"


L'envahisseur, maître alors de la plaine
Des monts, des champs, des villes et des bois
Assouvissant son implacable haine
Nous imposait ses rigueurs et ses lois
Partout le sang réprimait le courage
Partout le feu répandait la terreur
Notre pays tout entier au pillage
Allais sombrer sous l'ennemi vainqueur

Refrain :
Salut à toi, qui fit la délivrance
Qui sut chasser le sombre envahisseur
Toi, grâce à qui la France est toujours la France
Dans son histoire et toute sa splendeur
O Jeanne d'Arc, magnifique d'audace
Dans le vaillant pays de liberté
Luit à jamais, stimulant notre race
Ton nom, ton nom sacré fait l'immortalité !

Électrisés par la chaude parole
Par ton exemple et par ta loyauté
Tous nos aïeux sous la même auréole
Surent gagner leur immortalité
Pressés, traqués, entourés de mitrailles
Entrevoyant ton courage et ta foi
Nos ennemis refusant les batailles
Fuyaient, transis d'épouvante et d'effroi

Mais tout héros trouve un jour son martyr
Par la traîtrise et l'oubli du danger
Pour expier ta force et ton empire
Tu fuis livrée aux flammes du bûcher
Dors, jeune fille à l'âme à peine éclose
Dors dans ta gloire et dans ton éternité
Plus qu'un bûcher, c'est une apothéose
Que l'étranger offrit à ta beauté... "
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.