Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le drapeau d'Alsace

Villemer et Ryon - Musique de Lucien Collin

Vers 1880

Chanson patriotique
Chantée par Mle Amiati à l'Eldorado


Non, Bismark, tu n'as rien conquis
Malgré ton casque et ta cuirasse
Nous restons de notre pays
Et l'Alsace est toujours l'Alsace
Dans nos plaines où tes héros
Se pavent d'un air superbe
Marguerites et coquelicots
Au bleuet se mêlent dans l'herbe

Refrain
Allemand ! Regardez sous vos talons vainqueurs
Nos épis étoilés des fleurs de l'espérance
Vous n'avez pas proscrit partout les trois couleurs
Écoutez le printemps crier : Vive la France !
Écoutez le printemps crier : Vive la France !

Entendez vous près du grand bois
Cette marche qui les annonce ?
Mais la musette et le hautbois
Sous les rameaux font la réponse
Chaque fillette a son corset
Des trois fleurs font une guirlande
Et se rit avec son bouquet
De la sentinelle allemande

A Strasbourg, le vieil Empereur
Passe ses soldats en revue
- Sur le chemin, le laboureur
Tristement détourne la vue -
Leurs noirs drapeaux disent au vent
" Vive l'Allemagne héroïque ! "
Les champs en fleurs se soulevant
Ont crié : France et République !

La Prusse, au milieu des blés d'or
- pour montrer sa puissance altière -
Afin de nous braver encor
A mis une borne- frontière
Mais un pinson, l'air effronté
Se moquant bien de leur servage
Jette son chant de liberté
Sur la borne de l'esclavage.

Vous avez eu comme des loups
Les bois profonds pour nous surprendre
L'hiver a combattu pour vous
Et c'est un général peu tendre.
De sang, le sol s'est engraissé
Le printemps répand ses arômes
Sur les morts le pain a poussé
Gare à nos sillons tricolores !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.