Recherche dans un titre ou par mot-cle :

L'Alsacienne

François Badran - Musique de Frédéric Boissière

1886

Chanson primée au concours de L'Eden-Concert en 1886 Chantée par Mme Judith, à l'Eden-Concert


Dans l'est, plus loin que la frontière
L'Alsace est là toujours debout !
Elle est de la race guerrière
De ceux dont la gloire est partout !
L'heure des grandes épopées
Un jour ou l'autre sonnera
Car c'est au choc de nos épées
Que l'horizon s'enflammera !

Refrain
Souviens toi fille de l'Alsace
La douleur a sa majesté
Songe au passé que rien n'efface
A la France, à la liberté,
A la France, à la liberté !

Les jours s'en vont, mais l'espérance
Que soutient tant les malheureux
Nous dit "L'Alsace, c'est la France"
C'est là que dorment les aïeux
L'ombre du Grand Condé tressaille
Sur les bords du rhin Allemand
Et là-bas, malgré la mitraille
J'entends que l'on crie "En avant ! "

Plus tard dans nos quartiers armés
Fiers volontaires les pieds nus
Géants que l'on nommait "Pygmées
Vous vainquiez, vous les parvenus !
A chaque siècle, à toute époque
Nos pères défendaient leurs droits
Le drapeau fut-il une loque
Ne sommes nous pas des Gaulois ?

Gloire aux braves, à nos ancêtres
Morts au champ d'honneur, l'arme au bras !
Vaillant que l'Europe eût pour maître
Le sol a tremblé sous vos pas !
Deuils désastres luttes conquêtes
Elans sublimes, temps nouveaux
Triomphes sortis des tempêtes
Parles de nous à nos rivaux !

Avenir, aube ébouillante
Inonde nous de tes rayons
Et toi jeunesse frémissante
Prends place dans nos bataillons !
Peuple torrent qu'un mot soulève
Colosse qui donc t'a dompté ?
Va, la France a pour sceptre un glaive
Et pour palais l'immensité !

Salut Patrie, âme immortelle
Enthousiasme, dévouement
Souffles, ardents, sève nouvelle
Vos héros seront nos enfants !
O flots humains, foules divines
Patriotes serrez vos rangs !
Le coeur qui bat dans vos poitrines
Vaut bien celui des conquérants !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.