Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le "France"

Michel Sardou, Pierre Delanoƫ-Jacques Revaux

1976

La France Gaullienne est en deuil. Le symbole de la Vème République naissante, baptisé en grandes pompes par le Général à Saint-Nazaire en 1962, est revendu pour une bouchée de pain aux Norvégiens.  Le "Norway" continuera alors sous d'autres cieux une carrière de promène-couillons pour des croisières du troisième âge... La France giscardienne n'avait pas les moyens d'assumer l'héritage et le plus beau transatlantique de tous les temps était vendu comme un vulgaire bijou. C'était un mode de transport d'une autre époque, et seulement dix ans après le lancement du "France", qui pouvait encore souhaiter traverser l'Atlantique en 5 jours ? Luxe inouï, coût d'exploitation prohibitifs, temps de voyage trop long, les hommes d'affaires des années 70 étaient trop pressés pour se prélasser. Bourré d'amiante, il finira désossé dans un chantier de démolition.

Quand je pense à la vieille anglaise
Qu'on appelait le "Queen Mary",
Echouée si loin de ses falaises
Sur un quai de Californie,

Quand je pense à la vieille anglaise,
J'envie les épaves englouties,
Longs courriers qui cherchaient un rêve
Et n'ont pas revu leur pays.

Ne m'appelez plus jamais "France".
La France elle m'a laissé tomber.
Ne m'appelez plus jamais "France".
C'est ma dernière volonté.

J'étais un bateau gigantesque
Capable de croiser mille ans.
J'étais un géant, j'étais presque
Presqu'aussi fort que l'océan.

J'étais un bateau gigantesque.
J'emportais des milliers d'amants.
J'étais la France. Qu'est-ce qu'il en reste ?
Un corps-mort pour des cormorans.

Ne m'appelez plus jamais "France ".
La France elle m'a laissé tomber.
Ne m'appelez plus jamais "France".
C'est ma dernière volonté.

Quand je pense à la vieille anglaise
Qu'on appelait le "Queen Mary",
Je ne voudrais pas finir comme elle
Sur un quai de Californie.

Que le plus grand navire de guerre
Ait le courage de me couler,
Le cul tourné à Saint-Nazaire,
Pays breton où je suis né.

Ne m'appelez plus jamais "France".
La France elle m'a laissé tomber.
Ne m'appelez plus jamais "France".
C'est ma dernière volonté.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.